Aux maux de la pandémie, les grands remèdes !

Aux maux de la pandémie, les grands remèdes !

Rédigé le 30/07/2020
MAP


Rabat - Le discours du Trône de SM le Roi Mohammed VI aura marqué le point d'orgue d'une mobilisation sans précédent pour remettre au goût du jour les chantiers, ô combien d'actualité, de protection sociale et de relance économique, au plus fort d'une pandémie qui a tout chamboulé.

Entreprendre des mesures aussi fortes que l'injection de 120 milliards de dirhams dans l'économie, la généralisation de la couverture sociale et de l'assurance médicale obligatoire dénote, à l'évidence, une vision à la fois pragmatique, audacieuse et surtout citoyenne.

La réponse du chef de l'État aux retombées fâcheuses de l'épidémie Covid-19 est révélatrice de l'esprit même du projet royal d'ensemble, tout comme elle favoriser un retour d’un État stratège, planificateur et protecteur à bien des égards

"Capitaliser les acquis engrangés en cette courte période pour renforcer les points forts révélés par les Marocains". Quand le Souverain affirme cela, il inscrit son action dans la continuité des méga-chantiers dont les contours ont été déjà tracés et mis en place.

Tous les attributs sont là d'une dynamique sans cesse renouvelée et confortée : le concret et la perspective associés à des mesures opérationnelles bien définies. Sans oublier que l'ambition est d'accélérer la cadence des réformes imposées par la conjoncture et de saisir les opportunités favorables.

Consciente des dégâts économiques et sociaux de la crise, la démarche royale ne se contente pas du Fonds spécial de gestion de la pandémie, mais se tourne vers la création d'un vaste Fonds d'investissement voué à soutenir les secteurs de production et les grands projets nationaux.

A elle seule, la mobilisation de l'équivalent de 11% du PIB place le Royaume dans le peloton de tête des États en termes de relance de l'économie. Sans pour autant perdre de vue la nécessaire instauration d'un cadre contractuel pour réunir les chances de réussite de ce plan et l'adhésion des divers acteurs.

La globalité et le sens opérationnel étant la clé de voûte de son approche, le Souverain place les mesures qu'il préconise dans un cadre intégré de réforme qui ne cesse d'évoluer et d'apporter des solutions aux dysfonctionnements des établissements publics, dans une logique d'efficience socio-économique.

C'est justement cette ambition-là qui préside à l'annonce royale d'une refonte du dispositif de protection sociale, un créneau tant stratégique mais qui pâtit d'un éparpillement des interventions et un faible taux de couverture.

Voilà la raison pour laquelle le moment est venu de mettre en œuvre en cinq ans un processus de généralisation de la couverture sociale pour tous les Marocains. Une action phare en plein cataclysme provoqué par le Covid-19 qui reflète en soi une prise en main vertueuse de dossiers qui touchent au plus près le quotidien des Marocains.

"Notre aspiration prioritaire est d'assurer la protection sociale à tous les Marocains. Et Notre détermination est qu'à terme Nous puissions en faire bénéficier toutes les franges de la société". La réponse est livrée dans le discours de Sa Majesté et prend la dimension d'un devoir national au bénéfice de tous.

Combattre sérieusement les plaies laissées par la pandémie dans des secteurs vitaux de l'économie revient, dans la conception royale, à mobiliser les hommes et les moyens, à fédérer les énergies, et à mettre en synergie les potentiels. 

Décidément, SM le Roi en souverain stratège a su mesurer l'ampleur des retombées de la crise et, en même temps, mettre à contribution les ressources et les acteurs pour y répondre